PARTAGER

Baromètre Manpower : vers une augmentation de l’emploi en France ?

Le baromètre Manpower sur les intentions d’embauches des entreprises au troisième trimestre indique une amélioration du solde net d’emploi. Celui-ci se fixerait a + 4%. L’industrie manufacturière réaliserait le meilleur chiffre avec +6 %, mais elle ne serait pas la seule à afficher de bons résultats. Au moment où le chômage continue de progresser, les perspectives d’embauche tendent vers une probable amélioration. Malgré un contexte économique difficile marqué par une augmentation du chômage de 0,7% en avril 2015, soit 26 200 pertes d’emploi enregistrées, le baromètre Manpower des perspectives d’emploi annonce une amélioration de la confiance des entreprises françaises dans l’environnement économique au troisième trimestre 2015.

Les plus grandes entreprises sont plus optimistes

Les créations nettes d’emplois tendraient ainsi vers la hausse. Cette information est à prendre tout de même avec des pincettes, car rien n’est encore sûr, bien que l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) se montre confiant quant à la capacité des entreprises françaises à générer de nouveaux postes d’emploi au second semestre 2015.

Le baromètre trimestriel Manpower, réalisé auprès d’un échantillon de 1.000 entreprises, laisse prévoir une embellie pour le troisième trimestre 2015. A la question « quelle évolution de l’emploi total dans votre entreprise prévoyez-vous au cours du prochain trimestre, par rapport au trimestre actuel ? », les réponses des employeurs laissent entrevoir un regain d’optimisme. Ainsi, 9% des entreprises interrogées s’attendent à une augmentation de leurs effectifs contre 4% qui prévoient une diminution du nombre de leurs employés. Quant à 84% des employeurs, ils comptent maintenir inchangé le nombre de leurs effectifs pour la période allant de juillet à septembre.

Le solde net d’emploi, autrement dit le résultat de la soustraction entre le taux d’employeurs s’attendant à une augmentation de leurs effectifs et le taux d’employeurs prévoyant une baisse, corrigé des variations saisonnières, se situe à +4%. Ce chiffre est en progression de 3 points par rapport au 2e trimestre 2015 et de 4 points par rapport au 3e trimestre de l’année dernière.

Les prévisions issues du cette enquête sont renforcées par celles obtenues par l’OCDE. Rendues publiques le 3 juin dernier, celles-ci annonçaient une régression du taux de chômage durant le second semestre 2015.

Cette tendance haussière du nombre d’emplois créés est à attribuer aux grandes entreprises qui comptent plus de 250 salariés. Ces entreprises affichent un solde net d’emploi situéà +11 %. Les moyennes entreprises (de 50 à 249 salariés), elles,montrent de bonnes perspectives, avec +7%. Dans les TPE de moins de 10 salariés, ce taux se situe a +4 %, tandis que les petites entreprises de 10 à 49 salariés enregistrent un taux de +3%.

L’industrie manufacturière retrouve des couleurs

Le baromètre Manpower apporte une autre bonne nouvelle. La prévision nette d’emploi dans l’industrie manufacturière s’établità +6 %. Les secteurs des activités financières, de l’assurance, de l’immobilier et des services aux entreprises ainsi que des services publics ne sont pas en reste puisqu’ils affichent un solde net d’emploi de +5 %.

Dans d’autres secteurs, les employeurs s’attendent à réduire leurs effectifs et c’est le secteur des industries extractives qui affiche la plus forte baisse avec un solde net d’emploi en régression de -13%. La prévision nette d’emploi dans les secteurs du transport, de la logistique et de la communication se situe a -6% et -4% dans le secteur du commerce.

Le Baromètre Manpower de l’Emploi est réalisé à fréquence trimestrielle dans l’objectif d’établir des prévisions quant à l’intention des entreprises d’augmenter ou diminuer leurs effectifs au cours du trimestre à venir. Ce baromètre a été lancé il y a plus de cinquante ans aux Etats-Unis. Aujourd’hui, cette enquête sur l’emploi est effectuée dans quarante-deux pays et territoires à travers le monde et bénéficie d’une grande reconnaissance internationale dans les secteurs économique et financier.

La structuration de cette enquête lui permet d’être représentative de l’économie de chaque pays. Elle est unique de par sa taille, ses objectifs, sa crédibilité et son contenu.Pour effectuer l’enquête, l’organisme en charge du baromètre Manpower pose une question unique et identique à l’ensemble des entreprises prenant part à l’étude : «Quelle évolution de l’emploi total dans votre entreprise prévoyez-vous au cours du prochain trimestre, par rapport au trimestre actuel ?».

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE