PARTAGER

Le président français Emmanuel Macron veut faire de la France un acteur majeur dans le développement de l’intelligence artificielle, avec un budget gouvernemental de 1,5 milliard d’euros sur cinq ans et 500 millions d’euros de financement privé pour atteindre cet objectif. Plus de détails dans notre article.

Un programme basé sur l’utilisation des actifs

La France compte bien s’imposer dans le monde de l’IA, pour le plus grand plaisir des futurs lauréats de la formation informatique montpellier et bien d’autres. Le pays, avec à sa tête son président, y met les moyens pour y arriver. En plus, tous les voyants semblent au vert comme l’a récemment fait savoir le chef de la république Emmanuel Macron « nous avons les atouts pour réussir en intelligence artificielle, nous avons les atouts parce que nous avons déjà des talents et nous avons l’excellence en formation, en informatique et en mathématiques ».

Selon Campus France, Macron a annoncé la mise en place d’un programme national d’intelligence artificielle coordonné par l’INRIA (Institut National de Recherche en Informatique et Automatisme) en collaboration avec d’autres entités de recherche partenaires et universités dans le but de doubler la formation en intelligence artificielle.

Que comprendra ce programme de développement ?

Le plan de développement de l’intelligence artificielle inclura l’ensemble de la communauté scientifique et universitaire et s’appuiera sur un réseau d’instituts spécialisés pour former un centre de recherche à l’échelle mondiale.

« La mise en œuvre d’une série d’appels à projets conçus pour rendre notre planète à nouveau grande, qui a permis de sélectionner les meilleurs projets mondiaux et de financer de manière différenciée les meilleurs projets de recherche de l’industrie et ainsi attirer les meilleurs enseignants, enseignants-chercheurs pour une période de leur carrière ou une année, attirer le meilleur projet de recherche à travers ces sélections pour faire de la France un lieu d’attractivité et de compétitivité internationale dans l’industrie », a laissé entendre Macron. Il a également défini des objectifs généraux supplémentaires pour le développement de l’IA : outre le développement de la formation et de la recherche, il faudra réfléchir aux logiciels libres, à l’éthique et à la place de l’intelligence artificielle dans la société.

PARTAGER
Article précédentFiche métier : maroquinier

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE