PARTAGER
Demandeurs d’emploi

Titulaire d’un bts assistant de gestion pme pmi à Paris, par exemple, vous avez récemment reçu une proposition de travail. Mais ce qui devrait être une excellente nouvelle suscite plutôt en vous quelques doutes. En effet, cette proposition de travail n’est pas ce que vous espériez, par conséquent vous ne savez pas s’il faut l’accepter quand même ou continuer vos recherches. Voici des conseils d’experts pour vous guider.

Tout dépend avant tout du profil du demandeur d’emploi

En effet, la situation sera appréhendée différemment qu’on soit un candidat en quête d’emploi depuis des mois voire des années, ou un tout nouveau diplômé. Pour les premiers, la question ne se pose même pas, il faut saisir tout de suite cette opportunité, car le principal objectif ici devrait à tout prix être l’entrée dans la vie active. Après, il y aura toujours la possibilité de poursuivre ses recherches si ce travail ne convient vraiment pas.

Par contre, pour un jeune diplômé ce sont plutôt les débouchés spécifiques à un domaine d’activité et la volonté de satisfaire son projet professionnel qui vont être déterminants dans son choix d’accepter ou pas cette offre d’emploi.

Attendre ou accepter ? Des détails à savoir !

À moins de faire partie de cette catégorie de diplômés très recherchés par les employeurs, attendre n’est pas forcement la plus sage des décisions, selon les experts du domaine. Surtout, s’il s’agit d’un premier contrat de travail qui est toujours intéressant pour découvrir l’univers professionnel, se découvrir soi même et faire le point sur ce que l’on souhaite (ou pas) pour sa carrière. En somme, dans le monde du travail actuel, il fait plutôt bon d’être réactif que d’adopter une position passive vis-à-vis des opportunités. C’est de cette manière que l’on arrivera à bien nourrir sa réflexion, au fil du temps, et faire un choix plus proche de ses ambitions professionnelles.

Plutôt l’entreprise que le poste ?

Pour Laurent Gaussens, responsable recrutement d’un cabinet RH à Bordeaux, par exemple, il faut également savoir « capitaliser non pas sur le job proposé, mais sur le potentiel de l’entreprise ». En d’autres termes, si l’entreprise vous permet d’entrevoir de belles perspectives d’évolution de carrière, si elle est en plein essor ou offre des garanties d’évolution en interne, alors il serait peut-être judicieux de considérer la proposition d’emploi. D’autant plus s’il s’agit d’une société qui permet d’évoluer dans une belle ambiance, avec des collaborateurs sympas, et qui laisse surtout la parole aux salariés…

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE