PARTAGER

Appréhender les tenants et les aboutissants des concepts pluridisciplinaires qui sous-tendent la dynamique complexe d’un système international où se mêlent volatilité accrue et enjeux vitaux : tel est le dessein revendiqué par l’Institut Libre d’Etude des Relations Internationales (ILERI) depuis sa création en 1948. Premier établissement académique supérieur spécialisé dans l’étude des relations internationales dans leur sens contemporain, l’ILERI s’inscrit parfaitement dans le contexte mondialisé et forme des managers internationaux aux fonctions des ONG, des multinationales, des institutions européennes, des ambassades et autres établissements diplomatiques, des cabinets de lobbying, d’étude et de conseil en matière de «risque pays »… Le Bachelor « Relations Internationales » de l’ILERI puise dans cette philosophie pédagogique, et assure le rôle de double tremplin vers le marché de l’emploi, mais aussi vers un cursus approfondi en relations internationales. Décryptage…

Une formation transversale qui vise l’exhaustivité

Si le vocable « Relations Internationales » appartient historiquement aux sciences politiques, sa connotation contemporaine est surtout d’ordre économique et légal, et puise aussi bien dans le droit international que dans la sociologie anthropologique. Conscient des enchevêtrements qui caractérisent les grandes questions du macro-système mondial et des enjeux multiples qu’il draine, l’ILERI a fait du Bachelor « Relations Internationales » un socle pédagogique généraliste et éclectique qui vise l’exhaustivité. Ainsi, les enseignements dispensés couvrent aussi bien le droit international, le système économique mondial, la géopolitique et la géostratégie, l’administration des affaires, la méthodologie de recherche et les langues étrangères.

Au terme d’une formation intensive de trois ans, dont les fondements ont été conçus de concert avec des experts académiques et professionnels, les lauréats de l’ILERI feront prévaloir des connaissances polyvalentes solides et des aptitudes confirmées à mener un projet collectif dans les règles de l’Art. Si les enseignements théoriques intègrent parfaitement le caractère turbulent de l’environnement macroéconomique actuel, l’accent est également mis sur la professionnalisation et le terrain. Cette orientation est matérialisée, entre autres, par des mises en situations pratiques et des immersions professionnelles qui conditionnent la validation des trois années du Bachelor, avec notamment une soutenance finale en anglais lors de la troisième année d’étude.

L’après Bachelor : l’insertion ou la spécialisation

La formation Bachelor « Relations Internationales » de l’ILERI offre une double perspective, en fonction des objectifs et du projet professionnel portés par le lauréat. Il s’agira de trancher entre la poursuite des études dans une optique de spécialisation, ou d’amorcer une expérience professionnelle à un premier niveau d’embauche. La première option se traduit concrètement par un 2ème cycle à l’ILERI, à travers les filières « Sécurité Défense », « Intelligence économique » ou « Action Humanitaire », ou un cycle Master dans l’une des nombreuses universités partenaires de l’ILERI en France, mais aussi en Grande-Bretagne, Belgique, Canada et USA (London School of Economics, Canterbury, l’Université de Bruxelles, la Florida International University, l’Université de Miami…). L’option professionnelle se matérialise généralement par l’intégration d’une fonction de responsabilité dans des Organisations Non Gouvernementales internationales, des multinationales opérant dans le domaine du tourisme ou des boîtes de communication à dimension internationale.

Plus d’informations sur le site de l’Ecole Internationale ILERI : http://www.ileri.fr

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE