PARTAGER

L’année de césure est une formule permettant d’interrompre pendant une année ses études, le temps d’effectuer une longue période de stage en entreprise, de partir pour l’étranger, de faire partie d’un projet humanitaire ou même de développer un projet personnel. C’est une formule de plus en plus sollicitée par les étudiants, elle est dans certains cas imposée au sein d’écoles de commerce.

Notre série d’articles sur la césure introduite par un article explicatif de son fonctionnement, auquel s’ajoute le présent article, vise à décrypter les bonnes raisons de songer à une année de césure.

Année de césure pour mettre en place un projet personnel ou professionnel

Souvent proposée par les écoles de commerce, l’année de césure permet aux étudiants de se forger une véritable expérience sur le terrain pour faciliter leur insertion professionnelle. Mais, c’est également un excellent moyen pour peaufiner un projet personnel ou professionnel. Dans ce cas, le projet en question doit être bien détaillé, sûr et stable, afin de tirer le meilleur parti de cette année de césuré et en bénéficier véritablement sans que ce soit juste « une année de perdue ». Dans le même ordre d’idée, réussir pleinement son année de césure en consolidant un projet quelconque passe aussi par la réalisation de plusieurs stages en entreprise, dans différents secteurs, dans l’optique d’avoir une meilleure visibilité sur le mode de fonctionnement et les métiers de plusieurs secteurs d’activité. Ces expériences et les enseignements tirés de ces stages confirmeront par la suite (ou pas) le choix du secteur visé pour son futur professionnel. Aussi, c’est toujours un plus de participer à des projets internationaux ou associatifs, voire faire du bénévolat national ou international, pendant cette année de césure.

Somme toute, l’année de césure est censée apporter de la cohérence à l’ensemble du parcours du candidat, tout en confirmant son choix de carrière.

Année de césure : les avis sont partagés sur son efficacité sur l’employabilité !

Lorsqu’elle est mise à profit pour réellement se former sur le terrain ou développer un projet sérieux, l’année de césure constitue un atout de poids pour le CV, permettant ainsi de se démarquer grâce aux activités développées pendant cette période.

Toutefois, la Commission des titres d’ingénieurs montre sa réserve en arguant que les étudiants n’ayant pas pris d’année de césure ne présentent pas plus de difficultés à trouver un job que ceux qui en ont joui, en rappelant au passage que cette rupture retarde d’une année l’entrée dans la vie active. En revanche, elle reconnait que si l’année de césure est optimisée au maximum, les connaissances acquises peuvent êtres très utiles pour dénicher rapidement le premier emploi. Et même si l’insertion professionnelle est retardée d’un an, le temps n’est par pour autant perdu, bien au contraire si elle est mise à profit pour mettre en valeur ses acquis, les connaissances acquises peuvent faciliter la recherche d’emploi.

 

Crédit photo: animafac.net

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE