PARTAGER
mba1

Accélérateur de carrière, le Master of Business administration, siglé MBA, est un programme importé d’Amérique et permettant aux cadres et professionnels engagés dans la vie active de parfaire leur formation dans les domaines variés du management, de l’économie, des ressources humaines, de la finance et des langues visant de leur permettre l’accès à des postes à responsabilité. Zoom sur cette formation, qui permet aux professionnels de consolider leur carrière, ou de lui donner un nouvel élan.

Le MBA en France

Le MBA débarque en France en 1957, lorsque l’institut européen d’administration des affaires (INSEAD) crée la première formation d’excellence à finalité professionnelle dans l’Hexagone. Pour la première fois, les méthodes d’enseignement des Business Schools américaines, tournées essentiellement vers la pratique, sont importées dans notre pays, à un moment où en France l’enseignement est encore très théorique. Le MBA est immédiatement devenu une formation très sélective qui nécessite une justification de plusieurs années d’expérience professionnelle de haut niveau ainsi que la maîtrise de plusieurs langues.

Une vingtaine d’années plus tard,  c’est la Grande Ecole HEC qui a créé, à son tour, son propre MBA. S’en suivront les MBA de l’ESSEC et d’ESCP qui rencontrent également un franc succès. Aujourd’hui, les MBA des grandes écoles sont résolument tournés vers l’international avec des « élèves » qui proviennent des quatre coins du monde et des formations qui se déroulent à la fois en France et à l’étranger grâce à des réseaux puissants et des partenariats internationaux.

La démocratisation du MBA

Longtemps réservée à une élite disposant des moyens financiers conséquents, un MBA pouvait coûter autant cher qu’une voiture ou un appartement. Mais les choses ont changé depuis que le MBA a cessé d’être un produit exclusif des grandes écoles privées et que les universités ont commencé à proposer leurs propres MBA. Néanmoins, malgré la démocratisation du MBA, il faut encore compter de 70.000 à 100.000 euros pour une année de scolarité dans les grandes écoles Ceci pousse de nombreux candidats souhaitant intégrer cette formation à se tournent vers d’autres solutions de financement, comme par exemple le Compte professionnel de Formation CPF, ou l’alternance.

En conclusion, le marché du MBA a le vent en poupe, comme  le prouvent ses près de 250 programmes rien qu’en France, dont certains sont mondialement reconnus.

Crédit photo : idp

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE