PARTAGER

Face aux nouvelles problématiques sociales, dont le vieillissement de la population, le chômage ou la crise… le secteur social a le vent en poupe. Les recruteurs sont nombreux : coopératives, associations, ONG ou organismes sociaux. Focus du panorama social.

Les domaines du social

Le secteur social se divise en plusieurs domaines, chacun aboutissant à des métiers spécifiques, à savoir l’aide et le conseil, l’éducation spécialisée, l’animation et l’aide à domicile. Dans l’aide et le conseil, l’assistant social a la responsabilité d’analyser les ressources et dispositifs sociaux disponibles pour aider et conseiller les personnes se trouvant en situation de détresse. Pour sa part, dans le domaine de l’éducation spécialisée, l’éducateur prend en charge plusieurs publics, dont des adultes en situation de précarité, des enfants handicapés ou issus de milieux sociaux défavorisés. Alors que dans l’animation, l’animateur a pour mission de créer un lien social entre divers publics.

Finalement, le domaine de l’aide à domicile aboutit au métier d’auxiliaire de vie sociale, dont la fonction principale est d’aider les personnes âgées, handicapées, ou en difficulté dans les taches de la vie quotidienne. Si les possibilités d’une ultérieure insertion professionnelle réussie sont nombreuses actuellement, une motivation à toute épreuve est néanmoins nécessaire pour réussir  à passer les concours d’accès aux formations du secteur.

Les formations du social

Dans le secteur social, chaque métier correspond un diplôme spécifique. Que ce soit en formation courte ou en cycle long, dans la plupart des cas, les écoles spécialisées mettent en place une sélection exhaustive à l’entrée, raison pour laquelle il est nécessaire d’être véritablement motivé pour réussir le concours d’entrée.

Une fois acceptés, c’est un domaine qui en a pour tous les gouts, mais dont les formations phares restent en général courtes (deux à trois ans). Ainsi le BTS Economie sociale et familiale vise la formation de spécialistes de la vie quotidienne pour passer le Diplôme d’État de Conseiller en Économie Sociale et Familiale, alors que le DUT Carrières sociales propose cinq options de spécialisation, à savoir l’animation sociale et socio culturelle, l’éducation spécialisée, l’assistance sociale, les services à la personne ou encore la gestion urbaine. Ces spécialisations pointues servent à la poursuite d’études pour passer le diplôme d’état de la spécialité choisie, soit pour obtenir en un an supplémentaire le diplôme d’État d’Assistant de Service Social ou le Diplôme d’État d’Éducateur Spécialisé.

Par ailleurs, il est à noter qu’il y a également des licences professionnelles pour accéder aux métiers de l’éducation spécialisée et en action sociale. Ainsi, le Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants, le Diplôme d’État d’Éducateur Technique Spécialisé et le Diplôme d’État de Moniteur Éducateur se préparent en 3 ans après le bac.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE