PARTAGER
devenir informaticien

Le processus pour devenir un informaticien après les études supérieures commence au lycée, il faudra donc faire un choix de filière qui permet d’entreprendre les bonnes études après l’obtention du baccalauréat. Cependant, déjà professionnels, les personnes qui souhaitent acquérir des compétences informatiques à des fins d’évolution professionnelle peuvent suivre, par exemple, une formation continue web.

Le choix du bac dépend du futur métier informatique

Avoir une idée précise sur le type d’informaticien que vous souhaiterez devenir vous aidera grandement dans le choix de la filière au baccalauréat. Pour ceux qui rêvent du domaine de fabrication ou de réparation des PC, par exemple, le bac technique est la filière la mieux indiquée pour atteindre cet objectif. Mais si les choses sont encore floues au moment de choisir et que vous pensez vaguement au métier de fabriquant de logiciels ou de programmeur, la meilleure option est le bac S.

Dans tous les cas, les conseils d’un conseiller d’orientation vous seront d’une aide non négligeable.

Un gros avantage pour le bac S

En effet, il s’agit là d’une filière généraliste scientifique qui a de nombreux débouchés dans le monde scientifique, incluant l’informatique, qu’on le veuille ou non.

L’obtention du bac S permettra au futur informaticien d’entrer dans une université, un IUT, une école d’ingénieurs ou encore un établissement spécialisé pour réaliser son rêve professionnel. Mais si l’objectif est, par exemple, de devenir programmeur, chef de projet ou ingénieur système et réseau, des études supérieures plus ou moins longues s’imposent (bac+3 ou bac+5) au candidat. Aussi, pour mieux comprendre l’informatique, qui est aujourd’hui devenue une discipline à part entière, le fonctionnement des machines, des réseaux  et logiciels, il faut de bonnes notions de base dans les matières comme les mathématiques, la physique (électricité et électronique) ou encore la géométrie…

Enfin, avec un bac S il est toujours possible de changer de branche en informatique sans conséquences majeures, lorsqu’on se rend compte de n’avoir pas fait le bon choix professionnel.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE