PARTAGER

Danseur ou danseuse professionnelle, prof de danse (classique, jazz, contemporaine, music-hall, orientale, de société, latino-américaine…), chorégraphe ou encore directeur d’école, les métiers dédiés à l’art chorégraphique sont indéniablement variés, mais présentent pourtant un point commun: l’obligation d’une formation véritablement pointue pour espérer accéder au haut niveau. Décodage des diplômes de danse…

Les formations de bac à bac+3

Parmi les formations en danse les plus courantes figurent bien sûr les programmes des conservatoires de danse et les écoles de danse, qu’elles soient publiques ou privées. La danse dispose par ailleurs d’une voie privilégiée, son bac à « elle », à savoir le bac technologique TMD ou Techniques de la musique et de la danse, option danse. Il peut être une première étape avant de poursuivre avec des cursus supérieurs comme le DNOP, le diplôme national d’orientation professionnelle ou le DEC, diplôme d’études chorégraphiques, préparés dans les conservatoires et menant les plus motivés aux instances supérieures de la danse: les concours des Conservatoires nationaux supérieurs de Paris et de Lyon.
De ce fait, parmi les formations les plus prestigieuses menant à la danse de haut niveau, figurent aussi les CNSMD (Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse) de Lyon et de Paris. Ces deux écoles sont accessibles dès l’âge de 13 ans, pour des formations en temps aménagé qui mèneront aux grandes compagnies. Ce sont aussi les parcours clés pour décrocher le DNSPD (diplôme national supérieur professionnel de danseur équivalent à bac+3).

Le deuxième cycle de la danse

Plusieurs diplômes de second cycle (bac+4/bac+5) sont proposés par les écoles spécialisées, dont le Diplôme de formation supérieure de danseur-interprète en danse classique ou en danse contemporaine de niveau bac+5, ou encore le diplôme de second cycle de Notation du mouvement du CNSMD de Paris ainsi que des masters en danse de niveau bac+5, tels que le Master théories et pratiques des arts vivants (danse, musique, théâtre, ethnologie des arts vivants), par exemple.

Le CA, Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur de danse, option Classique, quant à lui, est le diplôme permettant d’enseigner la danse dans les conservatoires nationaux et écoles agréées par l’état. Il est réservé aux danseurs professionnels étant donné que pour passer le CA, il faut un minimum de 3 ans de contrat effectif au sein de compagnies reconnues. Les professeurs titulaires du CA sont très demandés au niveau international, le CA étant un véritable gage de qualité dont aucun équivalent n’existe à l’étranger.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE