PARTAGER
Classement EMBA

À l’instar du palmarès 2015 des meilleurs masters en management du Financial Times, les écoles françaises sont à l’honneur dans le nouveau classement des Executive MBA – la Maîtrise en Administration des Affaires- établi par le Magazine Forbes. En effet, un classement basé sur 16 critères place deux établissements français sur le podium, comme lors du palmarès précédent.

Instead et HEC-Paris encore sur le podium

La France continue de régner sur le monde des Executive MBA – ou MBA courts- d’après le nouveau classement établi par le Magazine Forbes. Comme en 2014, les établissements Instead et HEC-Paris accompagnés de l’école américaine Kellogg forment le podium des meilleurs Executive MBA 2015, avec un léger changement dans l’ordre, cependant. En effet, l’Institut Européen d’Administration des Affaires (Instead), fort de sa collaboration avec l’Université chinoise Tsinghua, a chipé la première place à l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales de Paris (HEC-Paris), la reléguant, par la même occasion, à la troisième place.

Quant à la formation proposée par le partenariat entre l’école de management américaine de Kellogg et l’Université de Sciences et Technologies de Hongkong (HKUST), elle conserve sa deuxième place.

Les Etats Unis et la Chine dominent le top 100 des E-MBA

Toutefois, si c’est un établissement français qui arrive en tête de ce classement, en revanche ce classement est de façon générale dominé par les Etats Unis et la Chine, avec respectivement 35 et 14 établissements classés. La France est représentée par 8 écoles, dont la moitié est classée dans le top 15 du palmarès.

Pour rappel, les Executive MBA sont des programmes élaborés à l’attention des cadres très expérimentés en management et business dont le souhait est de perfectionner, à temps partiel, leurs compétences managériales. Ce sont donc des formations ultra-spécialisées dispensées généralement sur une période de 16 à 24 mois et qui se suivent en temps partagé avec le poste en entreprise. Un projet qui séduit de plus en plus les cadres candidats à l’évolution ou la reconversion professionnelle.

 

Crédit photo : pku

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE